identifiant

Mot de passe oublié ? S'inscrire

Culture 41

Ajouter au panier

celine millet nuit freteval 0074Céline Millet et ses collègues à Fréteval. La nuit du fantastique à la bibliothèque.« Il était une fois, au siècle dernier, Céline, née dans le Loir et Cher, qui grandit au domaine royal de Chambord ! Son père travaillait pour l’ONF, sa mère au château. Sa famille vivait dans une maison forestière solognote. Dans cette demeure, il y avait des livres car ses parents lisaient beaucoup. Céline, solitaire et proche de la nature, allait lire dans la forêt. De son enfance, elle se souvient aussi d’une visite scolaire merveilleuse, à Saint Laurent Nouan, où elle rencontra la fée Lydie dans sa bibliothèque »

Mais trêve de conte... Internet ne passe pas bien dans la forêt, alors pour s’évader, voyager, accéder à la culture et au monde, rien de mieux que les livres. Céline Millet était partagée entre histoire et littérature. Elle a fini par choisir la voie des lettres modernes pour ses études supérieures à Tours puis à Bordeaux autour des métiers du livre. Elle s’est intéressée à la transmission et son mémoire a porté sur les bibliothèques de prisons. Dans le cadre du Groupement Etudiant National d’Enseignement aux Personnes Incarcérées, elle a été bénévole à la maison d’arrêt de Tours et à Blois. Elle a donné des cours aux détenus qui souhaitaient préparer le baccalauréat, animé des ateliers d’écriture ou encore aidé leur réinsertion en préparant leur sortie. Mais elle n’a finalement pas souhaité devenir professeur. Elle a choisi de transmettre dans le cadre des bibliothèques, autrement.

Dès son arrivée en 2011 au poste de responsable de la Médiathèque Tête de Réseau de Fréteval, elle s’est sentie impliquée dans le rôle social et solidaire de la MTR et de son réseau auprès des publics empêchés. Sur ce territoire rural, habitent des personnes âgées ou bien éloignées de la culture par la fracture numérique. Avec sa collègue Katia Germaneau, et en accord avec la collectivité, elles ont tout de suite mis l’accent sur l’animation pour la jeunesse comme lien social intergénérationnel pour ouvrir la médiathèque et toutes ses ressources au plus grand nombre. Elle souhaitait prendre en compte également les projets et la motivation des bénévoles présents. Céline a appris les bases de son métier et pris de l’assurance sur ce premier poste durable. Dans le même temps, elle a réussi l’examen d’assistant qualifié de conservation en 2014. La même année, la communauté du Perche Vendômois a fusionné avec la communauté du Haut Vendômois, depuis Céline s’applique avec Laurent Mérel à Droué à faire exister ensemble leurs services distants de 20 kms.

Aujourd‘hui les pieds sur terre et nourrie d’expériences, Céline dit avoir plus soif de connaissances que d’évasion.

« Que nenni, gentes dames et damoiseaux lecteurs ! La tête toujours dans les arbres, Céline apprécie les voyages et leurs récits, les histoires de genre, les films fantastiques, la science fiction et l’horreur..

 La fée Lydie en sa bibliothèque de Saint Laurent Nouan applaudit..."